Histoire

Origines

L’occupation du site est très ancienne, comme en témoignent les vestiges archéologiques retrouvés sur son territoire dont la déesse-mère de Saint-Aubin-sur-Mer.

Une fortification existait au lieu-dit « le Castel ». Sur ordre du roi Charles V, le bailli de Caen la fit réparer en 1371 pour la mettre en état de résister aux attaques des Anglais.

Jusqu’en , Saint-Aubin faisait partie de la commune de Langrune-sur-Mer. À l’époque de sa création, on recensait 1 153 habitants à Saint-Aubin et 1 129 à Langrune. Puis la population de Saint-Aubin a décliné dans la deuxième partie du XIXe siècle ; en 1901, il n’y avait plus que 727 habitants. En , l’ouverture de la gare de Saint-Aubin-sur-Mer sur la ligne de Caen à la mer permit le développement d’une station balnéaire. À partir de 1901, l’évolution démographique se fit à nouveau positive ; en un siècle, la population a plus que doublé.

Le débarquement

Saint-Aubin-sur-Mer est localisée à l’extrémité orientale du secteur Nan de Juno Beach, un des sites d’atterrissage du Jour J. L’infanterie du North Shore (New Brunswick) Regiment a atterri là et a été soutenue par le Fort Garry Horse. Le régiment de la Chaudière est également venu en réserve à terre. Environ 100 soldats allemands étaient en garnison en ville et ils opposèrent une lourde résistance sur la plage et dans la ville pendant que les Canadiens attaquaient vers l’intérieur des terres. Des civils périrent également ce jour-là dans les combats, leur mémoire est honorée sur un monument situé près de la plage.

Source: Wikipedia