Les Gens du voyage sont partis dans la matinée du jeudi 30 juillet . M. le Préfet nous a soutenus en validant la demande d’expulsion forcée. Suite à des informations, nous avons appris vers 12H que des gens du voyage voulaient s’installer sur le Vallon Bleu. Nous avons sécurisé les deux zones avec des tas de terre. Nous retravaillerons en septembre cette zone pour parfaire les talus et réaliser des plantations. Un grand merci aux équipes de la ville qui ont travaillé sans interruption afin de réaliser ce travail qui, j’espère, sera efficace.

Pourquoi avons-nous cette année de tels problèmes avec les Gens du voyage ?

La situation sanitaire a rendu impossible les grands rassemblements dans le sud (plus de 300 caravanes). Les communautés ont donc été contraintes de former de petits groupes de 30 à 40 caravanes et sont partis sur les routes à la recherche de terrains pour les accueillir.

Mr le Préfet a mis en place une nouvelle procédure afin de venir en aide aux communes grâce à une demande administrative d’évacuation forcée

Le maire a donc la possibilité  de se saisir de cette démarche, en établissant ce document qu’il adresse par mail à la préfecture. Dans les 24h qui suivent nous recevons l’accord ou non de Mr le Préfet (qui, par deux fois en quinze jours, a donc soutenus la commune de Saint-Aubin par son accord). Une fois l’accord de la Préfecture obtenu, l’arrêté d’expulsion est notifié à la communauté, qui a alors 48h pour quitter les lieux. Elle a cependant la possibilité de faire appel au tribunal et d’obtenir un délai supplémentaire de 24h avant intervention des forces de police.

Toutes les communes de la côte sont actuellement touchées.

L’année 2020 restera pour sûr dans nos mémoires. 

Alexandre BERTY

Maire de Saint-Aubin-sur-Mer